L’Ontario garde ses écoles fermées et impose d’autres restrictions

Source: Radio-Canada et Gouvernment de l'Ontario


Le gouvernement Ford fait volte-face et ne rouvrira pas les écoles mercredi. Par ailleurs, la province ferme les gyms et les salles à manger des restaurants, notamment.

Le premier ministre Doug Ford a annoncé une série de nouvelles restrictions en point de presse, lundi matin, aux côtés de ses ministres de la Santé, Christine Elliott, et de l'Éducation, Stephen Lecce, ainsi que du médecin hygiéniste en chef de l'Ontario, le Dr Kieran Moore.


Les élèves de l'élémentaire et du secondaire poursuivront ainsi leur formation en ligne après la fin du congé des Fêtes, le 5 janvier, et ce, au moins jusqu'au 17 janvier.


La province annonce aussi la suspension de toutes les interventions chirurgicales non urgentes afin de libérer des lits dans les hôpitaux, en prévision de la vague d'hospitalisations attendue avec la propagation fulgurante du variant Omicron. La mesure devrait rendre de 1200 à 1500 lits disponibles, selon le Dr Moore.


Parmi les autres restrictions qui entreront en vigueur mercredi et qui seront en place au moins jusqu'au 26 janvier :

  • La fermeture des centres d'entraînement et des salles à manger des restaurants

  • La fermeture des musées, des cinémas et des salles de concert

  • La limite d'achalandage de 50 % pour les mariages et les funérailles

  • La réduction de la taille des rassemblements à 5 personnes à l'intérieur, et à 10 à l'extérieur

  • Une capacité toujours réduite à 50 % pour les magasins et les salons de coiffure

Le gouvernement dit qu'il s'agit de mesures temporaires pour préserver la capacité des hôpitaux alors que la province continue à accélérer l'administration de la troisième dose de vaccin. L'objectif de cette dose de rappel est de limiter les infections et les complications liées au coronavirus.

Le premier ministre Doug Ford explique que l'Ontario aurait pu faire face à des centaines de milliers de nouveaux cas de COVID-19 si rien n'avait été fait, submergeant les hôpitaux.

Au cours des derniers jours, le nombre d'hospitalisations a augmenté de façon alarmante à cause du variant Omicron, qui se propage comme aucun autre variant auparavant, dit M. Ford.

« On pourrait avoir une pénurie de milliers de lits dans les hôpitaux au cours des prochaines semaines [si rien n'est fait]. » — Une citation de Doug Ford, premier ministre de l'Ontario

Le Dr Moore ajoute que le tsunami d'infections causées par Omicron pourrait causer un taux d'absentéisme de 20 à 30 % au cours des prochaines semaines dans les différents secteurs d'activité.

8 views0 comments