top of page

Le fat bike gonflé à bloc (dans la forêt Larose de Prescott-Russell)

Les sports extérieurs comme le vélo à pneus larges, communément connu comme le fat bike, ont grandi en popularité avec la pandémie. Ce sport relativement récent a attiré de nombreux adeptes dans les dernières années. Dans l’Est ontarien, la forêt Larose de Prescott-Russell est le terrain de jeu pour le cyclisme, et même des séances de thérapie !

______________________

Charles Fontaine

IJL – Réseau.Presse –Le Droit


Alors qu’ils étaient à peine 2430 cyclistes de vélos à pneus larges à fréquenter la forêt Larose à l’hiver 2020, ce nombre a bondi à 7539 adeptes en 2021 pour redescendre à 5080 en 2022.



Emmanuelle et Jean-Sébastien Larocque louent des vélos à pneus larges depuis 2017 dans la forêt Larose. Ils permettent de pratiquer le vélo sur la neige. Leur flotte de 20 vélos est accessible aux enfants de cinq ans et plus jusqu’aux adultes. Les pistes sont destinées aux cyclistes débutants avec le sport, il n’y a pas de hautes côtes.


Ils ont maintenu leurs activités pendant plusieurs années avec seulement un petit abri dans la forêt pour accueillir les groupes scolaires. Avec la construction du Centre Mana, érigé en 2021 par les Comtés unis de Prescott-Russell, ils bénéficient de ce local, situé au stationnement 1 de la forêt.


Mme Larocque explique que le vélo à pneus larges n’est pas comme du vélo de montagne, même si les sentiers peuvent paraître similaires.


« Il ne faut surtout pas s’aventurer en vélo de montagne sur les sentiers de fat bike. Ça ruine l’expérience pour toutes les personnes qui passent ensuite. Vu que les pneus sont plus minces, ça crée de grosses craques et il faut attendre la prochaine neige pour les réparer. »


La forêt Larose occupe un territoire de 12 000 hectares dans Prescott-Russell. Sur ces 180 km de sentiers, on y pratique, en plus duvélo à pneus larges, la raquette, le ski de fond, le traîneau à chiens et la randonnée pédestre. « Avec tous ces sports, ce sont plein de communautés sportives qui se rencontrent au même endroit, note la co-fondatrice du Centre Mana. L’entrée de la forêt est proche des villages, c’est rassembleur. Les gens y vont pour passer du temps en famille ou avec des amis. »


Plein air et thérapie


En plus des locations de vélos à pneus larges et de raquettes, le couple organise des activités de groupe, autant pour les élèves que pour des collègues de travail.


« Avec les élèves, on fait du fat bike le matin, de la raquette en après-midi et un feu à la fin. On fait aussi des événements corporatifs. C’est une belle occasion de créer une cohésion d’équipe entre collègues », note Mme Larocque.


Jean-Sébastien Larocque est un guide de vélo de montagne certifié et donne aussi des leçons de vélo à pneus larges.


Ces travailleurs sociaux de formation offrent également des séances de thérapie en nature.

« Il y a beaucoup de gens qui souffrent de dépression saisonnière, alors c’est une bonne façon de les amener dehors, explique Emmanuelle Larocque. Il faut aussi reconnecter les jeunes avec l’extérieur, eux qui sont souvent pluggés à la technologie.»


Les séances de thérapie impliquent le vélo, mais contiennent aussi des moments d’arrêts pour donner place à des exercices thérapeutiques. « Des fois, ce sont des problèmes familiaux ou de couple et ils viennent nous voir pour bâtir des liens de confiance. Si ce sont des troubles de santé mentale, il y a aussi la nature qui rentre là-dedans comme médiatrice pour alléger les symptômes », explique-t-elle.


Ayant démarré une entreprise concentrée sur la thérapie en 2012, Emmanuelle et Jean-Sébastien Larocque ont ajouté le sport à leur offre en tirant avantage de la forêt Larose. Comme quoi le sport et la nature sont d’excellents outils thérapeutiques !


En outre en Outaouais, le vélo à pneus larges peut se pratiquer aux endroits suivants : Vélo Mont Sainte-Marie, Parc de la Gatineau, Parc des montagnes noires de Ripon, le Harfang fat bike et raquettes à Gatineau, Montebello Vélo de montagne, ainsi qu’à plusieurs autre endroits de l’Est ontarien.


Photos

Emmanuelle et Jean-Sébastien Larocque, du Centre Mana. (Étienne Ranger, Le Droit)

Fat Bike (Étienne Ranger, Le Droit)

15 views0 comments

Recent Posts

See All
bottom of page