Priorité Locale - Glengarry-Prescott-Russell (circonscription provinciale)



Mesdames et messieurs, bienvenue à cette Priorité locale présenté par CJRO Radio, enregistrée au studio à Embrun dans notre municipalité de Russell. Je suis Marc-Antoine Gagnier.


Aujourd’hui à Priorité locale, je vous présente ce deuxième reportage à l’occasion des élections provinciales de l’Ontario qui va avoir lieu bientôt.


Comme vous le savez tous, les élections vont avoir lieu le jeudi 2 juin dans les trois circonscriptions. Soit ceux de Carleton, Glengarry-Prescott-Russell et Orléans.


Voici ce que je vais vous raconter pour Glengarry-Prescott-Russell. Voici comment cette circonscription provinciale majoritairement francophone a été créée. En 1967, durant les élections provinciales de l’Ontario. Cette circonscription voit enfin le jour, mais qui a été appeller auparavant Prescott et Russell.


Leur premier député provincial qui a été élu en 1967, était le premier progressiste-conservateur Joseph Albert Bélanger, qui était un producteur laitier. Ensuite il a été réélu à trois reprises, soit en 1971, 1975 et 1977.


Leur deuxième député provincial qui a été élu uniquement en 1981 qui était le premier libéral se nomme Don Boudria, après avoir été en fonction comme conseiller municipal de l’ancienne municipalité ontarienne de Cumberland. Entre 1976 et 1981.


Après que Don Boudria a réussi à se faire élire député fédéral dans Glengarry-Prescott-Russell lors des élections fédérales en 1984, leur troisième député provincial qui a été élu d’abord à une élection partielle de la même année, et réélu à trois reprises, soit en 1985, 1987 et 1990.


Il s’agit du deuxième libéral qui a été un coordinateur en environnement, se nomme Jean Poirier.


Leur quatrième député provincial qui a été élu en 1995, qui était le troisième libéral, se nomme, Jean-Marc Lalonde. Il a été un fonctionnaire et autre fois un maire de Rockland, auparavant d’une ancienne municipalité ontarienne, durant sa fonction entre 1976 et 1991.


En 1999, la circonscription provinciale de Prescott et Russell a changé de nom pour Glengarry-Prescott-Russell.


Toujours le même député provincial pour le nouveau nom de notre circonscription provinciale. Le libéral Jean-Marc Lalonde a été réélu d’abord en 1999, et à deux reprises soit en 2003 et 2007.


Leur cinquième député provincial qui a été élu en 2011 et réélu en 2014, était le quatrième libéral qui a été un concessionnaire, qui se nomme Grant Crack.


On se souvient qu’il a été en fonction comme maire de la municipalité de Glengarry-Nord de 1994 jusqu’à se faire élire au provincial en 2011.


Et pour terminer, leur sixième député provincial qui a été élue une première fois aux élections provinciales de l’Ontario en 2018.


Il s’agit nul autre que la première femme Amanda Simard qui a été autre fois candidate du Parti progressiste-conservateur. On se souvient d’abord qu’elle a été avocate et conseillère municipale dans notre municipalité de Russell entre 2014 et 2018.


Pour ceux qui ne s'en souviennent pas durant son mandat, elle a claqué la porte du Parti progressiste-conservateur. C’était le jeudi 29 novembre 2018.


Après un an durant son mandat en tant que députée indépendante et même comme aujourd’hui, dans l’opposition.


Elle devient membre du Parti libéral, le jeudi 16 janvier 2020.


À la dernière élection provinciale de l’Ontario en 2018, la circonscription provinciale de Glengarry-Prescott-Russell a recueilli six candidats.


Maintenant en Mars 2022, Glengarry-Prescott-Russell a pour l’instant que trois candidats choisis. On compte la députée libérale sortante Amanda Simard qui se représente.


Et puis, pour le Parti progressiste-conservateur de l’Ontario. Il s’agit du maire de la municipalité ontarienne d’Alfred et Plantagenet depuis 2018, Stéphane Sarrazin.


Et pour le NPD (Nouveau Parti Démocratique), il s’agit pour l’instant comme candidate potentielle Sylvie Paquette, bien que je ne connaisse pas plus de détails sur elle avant qu’elle se lance en politique provinciale.


Donc mesdames et messieurs, vers le mois de mai 2022. La nomination des candidats d’un parti politique ou indépendant peut être fermée.


Tout comme j’ai déjà mentionné au reportage de la circonscription provinciale de Carleton.


Avis aux intéressés, si jamais vous voulez devenir candidat d’un parti politique de votre choix. Il faut approcher un parti politique au provincial en communiquant leur chef d’abord avant d’être officiellement membre.


Une fois que vous êtes membre d’un seul parti politique en Ontario, vous pouvez être un résident ou un non-résident de Glengarry-Prescott-Russell.


Vous devez recueillir à partir de plus de 25 signatures d’électeurs s’ils sont résidents dans notre circonscription provinciale, afin de devenir un candidat officiel.


Afin d’obtenir des signatures, je vous propose de commencer par vos membres de la famille ou de vos amis s’ils sont résidents dans Glengarry-Prescott-Russell. Si ça ne suffit pas, vous pouvez demander d’autres électeurs en faisant du porte à porte s'ils n'ont pas appuyé un candidat ou quand vous croisez des électeurs lors d’une promenade.


N'oubliez pas de les assurer que vos électeurs ne sont pas obligés de voter pour ce candidat d’un parti politique ou indépendant avec un pamphlet d’une plateforme.


Une fois qu’ils signé leur nom complet et leur adresse dans Glengarry-Prescott-Russell, vous devez respecter leur liberté qu’ils peuvent voter n’importe qui plutôt de voter pour ce candidat.


Et même chose pour les candidats indépendants. Ce qui veux dire quelqu’un qui ne fait partie à aucun parti politique. Si jamais il y a déjà quelqu’un qui est officiellement un candidat indépendant dans Glengarry-Prescott-Russell, c’est fort possible d’avoir plusieurs candidats indépendants dans cette même circonscription.


Une fois que vous êtes officiellement candidat d’un parti politique ou indépendant, et que vous êtes un non-résident de Glengarry-Prescott-Russell, ce n’est pas obligatoire d’aller déménager et d’ensuite d’être un résident.


Même les unilingues francophones peuvent se présenter dans Glengarry-Prescott-Russell, si vous faites de votre mieux de recueillir 25 signatures d’électeurs et plus.


Alors choisissez un seul candidat. Si vous ne savez pas pour qui voter, vous êtes libre de voter pour le candidat de votre choix, puisque nous sommes bel et bien dans un pays libre.


Sur ce, mesdames et messieurs, bonne chance à tous les candidats et les candidates dans Glengarry-Prescott-Russell. J’ai tellement hâte de vous interviewer, un à la fois pour un candidat de notre circonscription provinciale à l’émission de radio francophone de Gagnier aime se jaser sur CJRO Radio.


Voilà que ça se termine ce magnifique reportage pour Glengarry-Prescott-Russell situé à notre magnifique municipalité de Russell. Je vous revois comme promis au prochain et dernier reportage pour Priorité Locale sur l’histoire de la circonscription provinciale d’Orléans prochainement.


Merci d’avoir été là et je vous dit à la prochaine.


47 views0 comments