Suivi sur l'immeuble du canton loué à la Brasserie Étienne Brulée - lettre du Maire Leroux.

English below


Bureau du Maire — le 27 janvier 2022


Chers résidents,


Dans ma déclaration sur la vente de l'immeuble actuellement loué à la Brasserie Étienne Brûlé du du 25 janvier 2022, j'ai déclaré « offrir même d'échanger l'immeuble contre une partie des quelque 100 acres de terrain appartenant au locataire sur le chemin St-Guillaume, près de notre parc industriel ».


Basé sur la réponse de M. Ménard dans l'article du Droit d'aujourd'hui, (et après discussion avec notre personnel), j’ai réalisé que j'ai mal compris ce que le personnel et M. Ménard ont dit précisément. Le Conseil avait discuté la possibilité d’un échange de terrains, mais ceci n'a pas été spécifiquement inclus dans les discussions avec M. Ménard.


Le personnel a bien discuté de son terrain commercial ; cependant, l’approche était de considérer le terrain comme une garantie pour protéger les intérêts des contribuables, s’il y avait des problèmes de recouvrement des paiements de location. M. Ménard a indiqué qu’il ne souhaitait pas discuter des options concernant son terrain, ce qui fait en sorte que le personnel n'a jamais présenté l’option d'échange. Mon intention en mentionnant ceci dans mon communiqué initial était de souligner la volonté du Conseil de trouver des solutions créatives en ces temps difficiles du COVID-19.


Je tiens à m’excuser publiquement auprès de M. Ménard pour mon erreur. Je suis encouragé de voir que M. Ménard est ouvert à la possibilité de ce type de solution créative, et le personnel prendra contact avec M. Ménard en privé pour poursuivre les discussions. Si cette solution n’est pas possible, j’invite M. Ménard à discuter d'autres suggestions avec le personnel pour les soumettre à la considération du Conseil.

Sincèrement,


Pierre Leroux, Maire


----

Dear Residents:


RE: Follow-Up to the Township Building Leased to Brasserie Étienne Brulée


In my statement on the Sale of the Building Currently Leased to Brasserie Étienne Brûlé on January 25th, 2022, I stated, "even offering to trade the building for a portion of the approximate 100 acres of land owned by the tenant on St-Guillaume Road near our industrial park".

Based on Mr. Ménard's response in the article of Le Droit today, (and after discussion with staff) I realize that I misunderstood what was precisely said between staff and Mr. Ménard. Council had discussed the possibility of a land trade, but this was not specifically part of discussions with Mr. Ménard.


Staff did discuss his commercial land; however, the approach was rather for the land to be a collateral to protect the interest of the taxpayer should there have been issues with recouping lease payments. Mr. Ménard indicated he had no wish to discuss options regarding his land, so staff never presented the trade option. My intention of mentioning this in my initial statement was to show Council’s willingness to use creative solutions during these difficult times of COVID-19.


I would like to publicly apologize to Mr. Ménard for my error. I am encouraged to see Mr. Ménard is open to the possibility of this type of creative solution, and staff will be reaching out to Mr. Ménard privately to continue discussions. Should this solution not be possible, I invite Mr. Ménard to discuss other suggestions with staff for Council’s consideration.


Sincerely,

Pierre Leroux Mayor

39 views0 comments

Recent Posts

See All