Tewin inclu dans le nouveau plan officiel approuvé par le Conseil municipal d’Ottawa du 27 octobre.

La décision du Conseil sur le plan officiel, qui devra être approuvée par la province, ne peut faire l'objet d'un appel devant le Ontario Land Tribunal.


Le projet controversé Tewin dans la région rurale de l'est d'Ottawa fera partie d'un nouveau plan officiel qui servira comme guide pour le développement de la capitale du Canada pour les 25 prochaines années.


Quinze des 23 membres du Conseil se sont opposés mercredi à une motion du Conseillé Riley Brockington pour retirer les terres Tewin de la zone de développement proposé dans le plan officiel.


Le vote de Tewin a eu lieu avant que le conseil n'approuve à une écrasante majorité le nouveau plan officiel, verrouillant une extension des limites urbaines de 1 281 hectares et un objectif ambitieux de densification résidentielle de 51 %, passant à 60 % au cours des cinq dernières années du plan se terminant en 2046.


Cela signifie que plus de la moitié de toutes les nouvelles maisons devront être construites dans les communautés existantes. La ville doit faire de la place pour 194 800 nouvelles maisons à travers Ottawa pour faire face à une augmentation de la population de 402 150.


Tewin, un partenariat de développement entre les Algonquins de l'Ontario (AOO) et Taggart Investments, a reçu le plus d'attention lors de la dernière journée de débat du conseil sur le plan officiel. Une communauté satellite de 445 hectares, nécessitant une extension significative des services municipaux, est sur le point d'être établie près de Carlsbad Springs.


« L'ajout des terres Tewin à la limite urbaine n'est pas une bonne décision de planification », a déclaré Brockington.


Mais la Conseillere Catherine Kitts, qui représente la zone du futur développement de Tewin, a déclaré que c'était une meilleure option que de distribuer des terrains d'expansion urbaine dans une région comme le sud d'Orléans, qui, selon elle, voyait les infrastructures submergées par le rythme rapide du développement.


Kitts a déclaré que Tewin était une opportunité attrayante de construire une communauté de sa « fondation ».


L'AOO compte 10 communautés membres qui négocient une revendication territoriale avec les gouvernements provincial et fédéral. Les Algonquins de Pikwakanagan sont la seule Première nation reconnue par le gouvernement fédéral parmi ses membres.


L'approbation de Tewin serait un acte de réconciliation autochtone de la part de la Ville d'Ottawa, a soutenu l'AOO.


Les communautés des Premières Nations algonquines situées au nord de la rivière des Outaouais ont contesté la position de l'AOO. Le maire et les conseillers ont subi des pressions de la part du Conseil tribal de la nation algonquine Anishinabeg pour rejeter la proposition de Tewin.


Le grand chef par intérim Savanna McGregor a écrit aux membres du conseil municipal mardi, expliquant que permettre le développement massif ne serait pas considéré comme un acte de réconciliation autochtone par tous les Algonquins. Le travail d'élaboration d'un protocole civique sur les consultations avec les Algonquins « est maintenant menacé en raison du manque de respect et de compréhension de notre nation algonquine Anishinabe », a écrit McGregor.


Selon McGregor, « la ville aurait dû mieux le savoir et aurait dû tendre la main à la nation algonquine Anishinabe lorsque ce projet a commencé, surtout lorsque vous vantez ce projet comme un acte de réconciliation ».


Mais le maire Jim Watson a pleinement soutenu le partenariat AOO/Taggart pour construire la communauté satellite, affirmant qu'il serait « condescendant » pour le conseil de penser qu'il sait mieux que l'AOO et Wendy Jocko, chef de la Première nation Alqonquins de Pikwakanagan.

« Je les soutiens. Je soutiens leur vision », a déclaré Watson.


Le personnel municipal ne saura pas jusqu'à ce qu'il y ait une étude de service principale le coût de la fourniture de services municipaux pour les terrains Tewin.

Terrain de golf Anderson Links - ce terrain sera situé au coeur de Tewin.


Le Conseiller Scott Moffatt, coprésident du comité de planification du conseil, a déclaré que l'ajout de Tewin était une bonne décision au lieu de « bricoler » des parcelles de terrain autour des banlieues pour accueillir de nouvelles maisons.

Alors que Brockington a demandé la réinsertion des terres près de Kanata North dans la limite urbaine pour compenser certaines des terres de Tewin, il a été repoussé par un collègue de l'ouest rural.


Le Conseiller Eli El-Chantiry a exhorté le Conseil à ne pas approuver de nouveaux terrains de développement aux abords de Kanata Nord, citant les défis liés à la desserte de la région et la route March déjà très fréquentée reliant son quartier West Carleton-March à la ville.


L'approbation du plan officiel par le Conseil met fin à un long processus de consultations publiques et de réunions de comités. De nombreux résidents sont particulièrement inquiétés par contre de l'impact de la densification et sur le caractère de leur quartier rural.

Le personnel a reçu l'instruction du Conseil d'élaborer des paramètres pour mesurer l'effet de la densification dans les collectivités, y compris l'impact sur la canopée des arbres.


Résidents du chemin Piperville à Carlsbad Springs.

La décision du Conseil sur le plan officiel, qui devra être approuvée par la province, ne peut faire l'objet d'un appel devant le Tribunal foncier de l'Ontario (Ontario Land Tribunal). Lorsque le ministère des Affaires municipales et du Logement approuvera, la ville pourra commencer le travail pluriannuel de rédaction d'un nouveau règlement de zonage pour s'assurer que les règles spécifiques à la propriété correspondent au nouveau plan officiel.


L'autorisation finale du Conseil sur le plan officiel s'est produite en deux votes, avec un vote 15-8 sur les terrains d'expansion urbaine (y compris les terrains Tewin) et un vote 21-2 sur le reste du plan.


Voici comment les 23 votes du Conseil se sont décidés:


Sur les terrains d'expansion urbaine — En faveur: Jean Cloutier, Scott Moffatt, Glen Gower, Jan Harder, Laura Dudas, George Darouze, Eli El-Chantiry, Catherine Kitts, Tim Tierney, Keith Egli, Carol Anne Meehan, Riley Brockington, Matthew Luloff , Allan Hubley et Jim Watson. Dans l'opposition: Theresa Kavanagh, Jeff Leiper, Rick Chiarelli, Catherine McKenney, Diane Deans, Rawlson King, Shawn Menard et Matthew Fleury.


Sur le reste du plan officiel — Dans l'opposition: Rick Chiarelli et Jeff Leiper. Tous les autres membres étaient en faveur.

48 views0 comments

Recent Posts

See All

City of Ottawa facilities offering power for charging devices, showers, washrooms, food and Red Cross: CARDELREC Recreation Complex Goulbourn, at 1500 Shea Road (Wifi available) François Dupuis R